Trachycarpus wagnerianus en pépinières brésiliennes à 800 mètres d'altitude.

Palmiers rustiques de jardin cultivés par des spécialistes collaborant avec des pépinières en Asie et au Brésil

Trachycarpus est le palmier numéro un en Europe


Trachycarpus princeps est une espèce rare originaire de la Chine.

Les plantes exotiques, en particulier les palmiers rustiques, connaissent un succès grandissant. La vente de palmiers s'est développée pour Herbert Riphagen presque par hasard à partir de son intérêt initial pour les semences de palmiers, qu'il exportait une fois germées en Espagne et en Italie. Il fût l'un des premiers à commercialiser les palmiers rustiques et d'autres espèces exotiques sensibles, comme Dicksonia antarctica et Musa sikkimensis, le bananier du Darjeeling.

Le Néerlandais Herbert Riphagen est né en Indonésie, où il a vécu les premières années de sa vie. Il est par la suite retourné aux Pays-Bas avec sa famille où il se mit de bonne heure à jardiner en essayant notamment de cultiver Fatsia japonica (Fatsie du Japon ou Faux aralia) dont il observa qu'elle pouvait résister à -20°C. Cette expérience l'encourageant à aller plus loin, il se procura des semences de Trachycarpus achetées sur Internet et se mit à vendre le surplus de plants produits. C'est ainsi qu'il noua des contacts avec des entreprises espagnoles et italiennes qui lui passèrent des commandes de 15000 à 20000 plants. Herbert Riphagen devint ainsi l'un des premiers à commercialiser le Trachycarpus wagnerianus. Ce palmier doit son nom à Albert Wagner, un concepteur de jardin de Leipzig, en Allemagne, qui introduit en Europe cette espèce à feuilles palmées originaire du Japon. Riphagen envoya ses jeunes plants en Espagne et en Italie pour les cultiver avant de les exporter vers l'Europe centrale. Via son activité commerciale avec les palmiers, il est entré en contact avec de grandes pépinières du Brésil cultivant ces plantes à 800 mètres d'altitude, où selon Mr Riphagen la température peut descendre chaque jour jusqu'à 2°C. Pour cultiver de façon plus économique, il eut alors l'idée d'envoyer des semis au Brésil. Là, ils se développent plus rapidement en plantes vigoureuses et rustiques, formant des stipes plus épais que les plantes concurrentes cultivées en Chine. Cette activité s'est développée en partenariat exclusif avec la pépinière.

A partir de là, le néerlandais continua à importer des Trachycarpus fortunei aux stipes épais et d'autres palmiers comme le Butia odorata indigène, le Butia eriospatha et d'autres espèces de Butia. La gamme de l'entreprise s'enrichit alors d'autres genres et espèces, comme par exemple différents palmiers d'Amérique du Sud : Chamaedorea, Lytocarium, Syagrus, Sabal et Trithrinax. Le transport maritime à partir d'Amérique revient au même coût que le transport routier dEspagne ou d'Italie, mais les plantes en provenance du Brésil sont plus fortes et mieux trempées.


GardenPalms propose des Trachycarpus wagnerianus avec des stipes dénudés, c'est à dire dont on a retiré et coupé la base foliaire fibreuse du stipe

Vingt ans durant, son entreprise a présenté un jardin d'exposition de 600 m2 à Heerde, aux Pays-Bas. Ces six dernières années, la demande pour les palmiers rustiques d'hiver a augmenté. Cette évolution a décidé Herbert Riphagen à faire l'acquisition d'une grande serre d'une superficie de 20000 m2 à Erica, non loin de la frontière avec l'Allemagne. Cette ancienne pépinière de rose est équipée d'un système de contrôle de la température entièrement automatisé que son gestionnaire peut commander depuis Internet.


Herbert Riphagen explique que les basses températures des montagnes du sud du Brésil forcent les plantes à développer des stipes solides et épais. L'objectif avoué de l'entreprise est de cultiver, d'importer et de revendre des palmiers et de promouvoir la culture des palmiers rustiques d'hiver. En outre, Herbert souhaite proposer une gamme étendue de palmiers rustiques d'hiver pour le marché nord-européen. Il acquiert à cette fin des plantes dans divers pays d'Asie et touche à une multitude d'espèces de palmiers. Parmi celles-ci, il rencontre des raretés comme le Trachycarpus princeps, originaire d'un site unique, lointain et reculé du sol chinois. Et selon Riphagen il y aurait encore des plantes encore non classifiées à découvrir!

 


Pour promouvoir les ventes, l'entreprise a fait faire des étiquettes. Celle du Trachycarpus wagnerianus montre le bord blanc caractéristique de la feuille en conditions hivernales.

 

La gamme a été récemment completée par la fougère arborescente Dicksonia de Nouvelle-Zélande et le bananier Musa sikkimensis Darjeeling du Bhoutan. La Dicksonia est rustique au gel à environ -8 à -9°C. Le Yucca rostrata peut survivre selon Herbert Riphagen à des températures de -18 à -20°C. Et le Musa sikkimensis est une espèce étonnante en principe aussi rustique que le Musa basjoo (le bananier du Japon), qui peut survivre à -20°C. Les semences donnent une plante au feuillage attractif, avec une face aux tons lila violet-rouge et jaune-vert - particularité qui offre un riche et intéressant contraste avec les feuilles vertes du jardin.


Chaque année Gardenpalms cultive environ 250.000 semences et 250.000 jeunes plants, parmi lesquels des variétés rares et encore non classifiées.

Les données sur la rusticité des palmiers sont la plupart du temps disponible dans la littérature américaine, continent où les conditions sont souvent plus sèches qu'en Europe. Herbert Riphagen estime que le Trachycarpus wagnerianus est rustique jusqu'à environ -20 °C. C'est l'une des raisons qui en font le «numéro un» des palmiers en Europe. Même si une température rigoureuse de -16 °C ne pose en principe aucun problème à Trachycarpus wagnerianus, il est recommandable de le protéger dès -12 °C en attachant ensemble les feuilles de la couronne. Proscrivez l'utilisation de tout film plastique ; ils empêchent une bonne circulation d'air. L'excès de sécheresse sur une trop longue période de temps est généralement fatal à ces plantes.

On a retiré à certains palmiers le duvet qui recouvre leur stipe, ce qui demande une journée de travail fait à la main. C'est au Brésil que l'opération est effectuée. Ces plantes changent alors d'apparence et font penser à des cocotiers. Le duvet membraneux constituant une protection protection naturelle en hiver, Herbert Riphagen conseille de protéger le stipe des plantes ainsi traitées à l'aide d'une natte de roseaux ou brande de bruyère à partir de -9°C. Il ne peut pas confirmer que Trachycarpus wagnerianus soit aussi rustique que Trachycarpus fortunei. Il semblerait qu'ils aient la même rusticité mais Trachycarpus wagnerianus a des feuilles plus petites et plus robustes offrant une meilleure résistance au vent. Egalement dans la gamme des palmiers rustiques, Jubaea chilensis (cocotier du Chili) peut résister à des températures négatives de -12°C à -15°C. Cette plante a besoin d'au moins 12°C pour se mettre à pousser. Choix moins onéreux, Butia eriospatha pousse dès 4 à 5°C et a donc une plus longue saison de croissance dans les pays du Nord de l'Europe.

Riphagen: "GardenPalms s'engage non seulement à fournir une grande variété mais aussi une riche sélection de semis, de jeunes plants et plantes matures". À cette fin, il sème 400 000 palmiers dont environ 250 000 germent en semis. 50% d'entre eux sont commercialisés, le reste évoluant en culture. Pour la culture des jeunes plantes, il recommande des pots hauts avec de longues rainures qui éviteront aux racines de se vriller durant leur croissance.

Les plantes, issues du monde entier, sont importées en conteneurs de douze mètres. Chaque année, environ vingt de ces conteneurs arrivent du Brésil, dix à vingt de l'Asie, dix de la Tasmanie et un ou deux en provenance du Mexique.

L'entreprise achète son propre engrais spécial. Les exigences en phosphore des palmiers étant faibles, on utilise des mélanges avec un ratio de nutriments 3:1:3 (N: P: K) additionné d'un peu de fer et de magnésium. Comme les arbres importés doivent former de nouvelles racines au niveau du tronc, nous avons développé un nouveau stimulant de croissance racinaire, baptisé 'Palmbooster'.

Pour faciliter la commercialisation il a développé sa propre marque. Pour renforcer le concept de 'palmiers rustiques' auprès du consommateur un concept de vente en plateau de petites plantes en magasins discount a été développé. Les Musas font également partie de cette promotion.

Les prix des palmiers sont calculés d'après la longueur du stipe. Les commandes à partir de 500 plantes sont livrées gratuitement en Allemagne.

Werner Oschek,
Übach-Palenberg
Deutsche Baumschule, Ausgabe 10
Translation : Rory Whittle
Herbert Riphagen importe Trachycarpus wagnerianus de pépinières asiatiques, où les températures peuvent descendre jusqu'à -18° C en hiver

Les Chamaerops humilis 'Cerifera' sont rustiques et sont importés de l'Espagne.

© 2018 MyPlantShop | Tous les droits sont réservés